Déneigement de toiture de maison au Québec

Share on facebook
Share on linkedin
Share on email
Table de contenu

Vos voisins sont en train de pelleter leur toit de maison et vous vous demandez comment ont-ils su qu’ils devaient enlever la neige de leur toit ? Pour de nombreux propriétaires de maisons au Québec, pelleter le toit et enlever les barrages de glaçons, c’est un rituel à chaque hiver. Certaines personnes ne pelletteront que les bords tandis que d’autres enlèveront complètement la neige sur la toiture. La réponse à cette question est probablement un peu plus compliquée que si votre voisin enlève la neige de son toit, vous devriez aussi pelleter le vôtre.

Avantages de laisser la neige sur la toiture

La neige, jusqu’à un certain point, est bonne pour votre facture de chauffage, car elle ajoute un facteur d’isolation. La neige qui reste sur votre toit signifie également que votre maison est bien isolée des intempéries. Si elle reste plus longtemps que celle de vos voisins à la fin de l’hiver, alors votre isolation est probablement en bon état.

Éléments à prendre en compte avant d’enlever la neige sur votre toit :

  • La quantité de neige qui se trouve constamment sur votre toit.
  • Le matériau de couverture utilisé – Les toits métalliques ont tendance à mieux évacuer la neige et la glace, alors que les toits en bardeaux ont tendance à mieux retenir la neige.
  • La pente de votre toit – Les toits plus plats (moins de 3/12 de pente) ont tendance à retenir davantage l’humidité de la neige, car la neige fondue ne peut pas tomber du toit, et des glaçons se créent plus rapidement.
  • Les fluctuations de température qui provoquent la condensation de la neige sans la faire fondre.
  • Soyez particulièrement prudent en cas de pluie sur une toiture rempli de neige.
  • Si la pluie ne tombe pas du toit, elle est alors capturée dans la neige et s’ajoute au poids de votre toit.
  • L’âge de votre maison – Les maisons plus anciennes peuvent avoir des exigences différentes en matière de charge de neige lorsqu’elles ont été construites.

Déneigement de toiture nécessaire ou pas comment deneiger sa toituret

La quantité et la densité – calcul du poid de la neige sur la toiture

La quantité de neige sur votre toit s’appelle en anglais le « Snow Load ». Le simple fait de mesurer l’épaisseur de la neige sur votre toit ne vous donnera pas le poids exact. La densité de la neige et de la glace sur votre toiture sera également nécessaire pour déterminer la charge de neige de votre toit.

Pour une analyse rapide seulement, le calcul de base de la charge de neige est le suivant :

(S x 1,25lbs)+(I x 5,2lbs) = P
S = pouces de neige sur le toit (profondeur)
1,25lbs= Poids approximatif de la neige pour chaque pouce d’épaisseur par pied carré
I = Pouces d’accumulation de glace sur le toit (profondeur)
5.2lbs= Poids approximatif de la glace pour 1 pouce de profondeur par pied carré
P = livres par pied carré (lbs/pied carré)

Par exemple, si la neige sur votre toiture a une épaisseur de 20 pouces et qu’il y a 0,5 pouce de glace, à quoi cela équivaut-il ?

(20 pouces d’épaisseur de neige sur le toit x 1,25 lbs/pied carré) + (0,5 pouce d’épaisseur de glace sur le toit x 5,1 lbs/pied carré) = 27,1 lbs par pied carré de charge de neige sur le toit. Dans le guide de l’utilisateur de la partie 4 du Code national du bâtiment, il est indiqué que le poids volumique de la neige sur les toitures peut varier de 1,0 à 4,5 kN/m3 et que les chutes de pluie durant les hivers au Québec ont pour effet d’augmenter celui-ci. Il est mentionné qu’un poids volumique de 3 kN/m3 peut être utilisé pour estimer la charge de neige à la fin de l’hiver. Tout ce qui dépasse les 20 livres doit être considéré comme dangereux, la plupart des toits doivent être déblayés à raison de 25 livres par pied carré de charge de neige.

déneiger le toit de sa maison charge de neige sur toiture québec glace sur toit

Accumulation de glace sur la toiture

Tout glaçon ou accumulation de glace sur votre toit doit être pris très au sérieux. Non seulement la glace pèse cinq fois plus que la neige sur la toiture, mais elle peut être aussi le signe de problèmes plus importants à l’intérieur du toit. En hiver la neige fond que pour deux raisons : le soleil ou la chaleur qui s’échappe de la maison. Dans les deux cas, l’eau tombera au point le plus bas du toit et dans la plupart des cas pendant la saison hivernale gèlera sous forme, de glaçons et de digues de glace. La congélation de l’eau a un effet de barrage créant de la glace encore plus grande que celles déjà présente.

L’intrusion de l’eau provenant de la fonte des neiges et du regel peut endommager l’intérieur de votre maison si elle n’est pas contrôlée. Lorsque la neige fond, l’eau s’écoule souvent par les fissures des toitures. Les dommages causés par l’eau peuvent entraîner le gauchissement ou la pourriture des plafonds, des infrastructures et des toits. Les taches brunes au plafond sont un signe révélateur de dégât d’eau et un signal d’alarme que vous devez enlever la neige sur votre toiture.

Le déneigement du toit, vérifié la charge de neige

Pour vérifier la charge de neige sur votre maison, taillez un cube d’un pied par un pied carré de la profondeur totale de la neige sur votre toiture ensuite déposé dans un sac en plastique et pesez le. S’il y a de la glace dans votre pied carré, n’oubliez pas de l’inclure. Le poids du sac avec la neige dedans vous indiquera le poids de la charge de neige par pied carré sur votre toiture.

Tout ce qui dépasse 20 livres doit être considéré comme dangereux. Les nouvelles maisons, sont conçues pour supporter des charges de neige allant jusqu’à 50 livres par pied carré. La charge maximale de votre maison peut varier et avec le temps, la charge maximale de la plupart des maisons devient inférieure. Dans tous les cas, nous vous recommandons de vérifier auprès des couvreurs de votre municipalité et demander à votre ville pour déterminer la charge de neige.

déneigement toiture assurance poid neige sur toiture

Avant et après le déneigement

Soyez conscient des dangers potentiels du pelletage ou du ratissage de la neige sur une toiture. Outre les dommages potentiels aux matériaux et à la structure du toit, il existe des facteurs tels qu’une personne qui glisse du toit, tombe d’une échelle, se surmène ou se blesse en glissant sur la neige. Si vous décidez de déblayer une toiture, ne le faites jamais seul. Le risque que la neige glisse de la toiture est comparable à celui d’une avalanche et peut vous coûter la vie.

Pensez à l’avance à l’endroit où vous allez déposer toute cette belle neige du Québec. Placez un observateur qui éloignera les piétons. N’oubliez pas que les amas de neige dure ou de glace projetée depuis un troisième étage peuvent causer de sérieux dégâts à une voiture. Toute échelle doit être attachée des deux côtés pour éviter de glisser, et même attachée à une corde au-dessus de la maison pour qu’elle ne puisse pas être poussée vers l’arrière par la neige qui glisse. Lorsque vous enlevez la neige, n’essayez pas d’enlever la dernière couche de glace ou de neige qui est attachée au toit. Enlevez le poids qui se trouve au-dessus, mais laissez cette couche pour protéger la membrane de la toiture ou les bardeaux. Si vous essayez de tout retirer jusqu’au matériau de couverture, vous risquez d’endommager la toiture.

Les propriétaires doivent être vigilants à l’égard des accumulations de neige et de glace sur les toitures ainsi qu’en bordure des toits à versants. Lorsque la pluie et la neige s’entremêlent, ce mélange de précipitations provoque une augmentation de la densité de la neige qui devient ainsi plus lourde. En effet, le propriétaire est le premier responsable de la sécurité du public qui fréquente son bâtiment ou qui y accède. Être attentif aux signes précurseurs et prendre les mesures pour prévenir une accumulation de neige ou de glace sont les meilleurs moyens d’éviter de faire face aux conséquences d’un effondrement de toit.

Signes d’une charge de neige trop importante sur votre maison

Dans la majorité des cas, il existe des signes précurseurs d’un affaissement possible de la toiture. En plus de voir les taches d’eau sur votre plafond, il est important de surveiller les fissures dans vos cloisons sèches. Les cloisons sèches ont tendance à se fissurer en raison de la structure changeante à laquelle elles sont fixées. Si votre toit pousse vers le bas la structure de votre maison, cela peut provoquer un gauchissement de vos murs, qui peut se manifester par des fissures dans vos murs.

Assurez-vous qu’un inspecteur en bâtiment examine ces fissures dans votre maison pour détecter d’autres problèmes potentiels qui peuvent ou non être liés à la charge de neige sur la toiture. Un autre indicateur simple que les professionnels et les propriétaires peuvent utiliser est de garder un œil sur les portes du centre de la maison, comme les portes des chambres à l’étage. Si elle ne colle pas ou ne se bloque pas du tout avant les premières chutes de neige et qu’elle commence à coller au fur et à mesure que la neige s’accumule, il y a possiblement un problème.

neige toiture maison maximum de neige sur un toit au Québec

Le déneigement de nos toitures de maison au Québec

Si vous constatez de tels signes, vous devrez déneiger votre toiture, et ce, peu importe la quantité de neige présente. L’infiltration d’eau n’est pas nécessairement liée au risque d’affaissement, mais peut quand même requérir l’enlèvement de la glace. On le sait tous, l’hiver est synonyme d’un surplus de neige au Québec. Nos toitures de maison, ont la fâcheuse tendance d’accumuler la neige tout au long de la saison.

Il existe certaines municipalités ou arrondissements, où il est nécessaire de munir la partie inclinée de son toit avec un système d’arrêt-glace et de gouttières. C’est une mesure qui vise à assurer la sécurité des piétons, qui sont parfois victimes de blessures liées à la chute de glace ou de neige. Par exemple, la ville de Québec, demande à ce que les glaçons qui se forment sur les lucarnes, les gouttières, les balcons, les galeries ainsi que les débords de toits soient retirés au fur et à mesure, encore une fois afin d’éviter les chutes fâcheuses et inattendues.

Il n’y a pas de règle précise indiquant la quantité maximale de neige qui peut être accumulée sur un toit résidentiel. C’est davantage une question de sécurité pour les habitants de la maison que pour les passants, la charpente pouvant subir des dégâts importants en cas de surcharge de neige. Cette accumulation provoquera éventuellement des fissures sur les murs intérieurs, une déformation du plafond, des portes intérieures qui commencent à coincer et plus encore. Quant à l’acte de déneigement en lui-même, il faut prévoir des mesures qui éviteront les blessures lors des travaux.

Se munir d’une assurance-responsabilité, par exemple, est nécessaire dans le cas où le travailleur qui effectue le déneigement n’est pas couvert par son entreprise. Il ne faut donc pas traiter avec le premier venu pour faire déneiger sa toiture ! De manière générale, les toits sont construits pour supporter les charges de neige des hivers québécois, mais quand les accumulations sont exceptionnelles, montrez-vous vigilant.

D’autres signes à surveiller :

  • fissures sur les murs intérieurs
  • portes intérieures qui se coincent ou se frottent
  • craquements inhabituels qui se font entendre
  • plafond qui se déforme.

Si ces signes sont nombreux, vous devrez évacuer le bâtiment et prendre les mesures nécessaires pour enlever la neige, peu importe la quantité accumulée sur la toiture.

Infos :